ENGIE se débarrasse d’EPI et supprime 500 emplois

Les syndicats assignent Engie au tribunal

Depuis plus d’un an, la Direction d’ENGIE impose à sa filiale internationale d’Exploration Production (EPI), un projet de restructuration drastique de ses filiales en Europe et Afrique du Nord impliquant près de 40% de suppressions de postes.

Derrière la restructuration, se cache le véritable enjeu : le désengagement complet du Groupe ENGIE au capital d’EPI et un plan social sous-traité à l’acheteur.

(…)

Ce lundi 20 mars, la Direction a refusé de répondre positivement au CE, estimant que l’ensemble des informations nécessaires à l’expression d’un avis avaient été donné. En conséquence, le CE engage à présent une procédure judiciaire aux fins de solliciter sous astreinte d’engagement le processus d’information et de consultation du CE d’EPI.Comm presse-CGT 23 mars

Categories
ActualitésCommuniqué de presse

ARTICLES SIMILAIRES